Comment mesurer le niveau de bien-être dans votre école ?

Dans le contexte actuel, on parle régulièrement de l’importance d’intervenir favorablement pour la santé mentale. Parallèlement, le gouvernement vient d’annoncer un investissement de 30M$ pour des projets de prévention en milieu scolaire,  la question n’est donc plus de débattre de l’importance de la place du bonheur à l’école, mais plutôt d’établir comment le mesurer afin de pouvoir ensuite cibler les moyens permettant d’agir sur les conditions pour l’augmenter ?

Instruments de mesure

L’organisation Bonheur à l’école, en collaboration avec une équipe d’expert en psychologie positive, met à la disposition des écoles, des instruments de mesure adaptés au contexte de travail en milieu scolaire – ex : l’inventaire du mieux-être et de la résilience (IMER) et l’indice du Bonheur à l’école. Une méthode de mesure éprouvée scientifiquement et unique servant à évaluer le niveau de bien-être [bonheur] dans les écoles.

L’Inventaire du mieux-être et de la résilience (IMER) mesure l’existence des pratiques positives en milieu scolaire lesquelles contribuent à une culture organisationnelle saine et efficace. Les résultats de l’IMER permettent d’obtenir un profil des points forts de l’organisation. C’est-à-dire celui des pratiques globales qui sont intégrées au milieu de travail d’un établissement d’enseignement. Des résultats qui font également voir des aspects à améliorer. Encore une fois, ici l’idée est d’intervenir positivement sur des pratiques nécessitant un renforcement des capacités liées au mieux-être et à la résilience.

Rapide, flexible, précis et confidentiel, le questionnaire en ligne est facile à compléter. Les réponses ne prennent qu’environ 8 à 10 minutes à cocher. Le rapport produit présente un portrait de l’organisation (…et non pas à celui des personnes). Cet avantage permet de s’éloigner de situations délicates qui désengagent. Enfin, il faut souligner que l’IMER est un outil scientifique qui a fait l’objet d’une validation psychométrique rigoureuse par une équipe de chercheurs de l’Université du Nouveau-Brunswick. Ces résultats concluants suscitent la confiance d’un nombre grandissant d’écoles au Canada.

En fonction des résultats obtenus dans le cadre de ce questionnaire, des activités ciblées peuvent être entreprises à l’aide de ressources qui accompagnent le rapport de l’IMER. Les activités sont en lien avec les trois sous-domaines du mieux-être (appartenance, compétence, autonomie-soutien) et aux cinq sous-domaines de la résilience (atouts relationnels, atouts professionnels, atouts d’attitude optimiste, atouts d’intelligence émotionnelle, atouts d’adaptation).

Une version pour les élèves (IMER-É) et une pour les parents d’élèves de la maternelle à la 4e année (IMER-P) ont aussi été développés et validés.

Pour en savoir plus : bonheuralecole.org